22 ETOILES.COM 
 
Vous êtes ici : Sagesse | Textes de Aïvanhov | Puissances de la pensée

PUISSANCES DE LA PENSEE

Autres textes de Aïvanhov

La réalité du travail spirituel | Comment penser l'avenir | La pollution psychique | Vie et circulation des pensées | Comment la pensée se réalise dans la matière | Quelques lois de l'activité spirituelle | Les armes de la pensée | La quête du sommet | Le Secret

Omraam Mikhaël Aïvanhov - Editions Prosveta - N° 224
(Tous les textes de cette page proviennent de cet ouvrage)

 

LA REALITE DU TRAVAIL SPIRITUEL :

Même quand je reste immobile sans rien faire en apparence, je fais un travail par la pensée pour envoyer la vie, l’amour et la lumière partout dans l’univers. Faites-le, vous aussi, car c’est à ce moment-là que vous trouverez enfin le sens de votre existence…/…
Au lieu de laisser sa pensée se promener, errer n’importe où, il faut lui donner un travail. Que vous attendiez dans une gare ou chez le dentiste, orientez votre pensée dans cette direction pour continuer votre travail divin. A quoi croyez-vous que les gens occupent leur pensée, dans les métros, les autobus, les trains ? L’un pense à se venger de tel ou tel qui lui a dit ça et ça, l’autre à prendre la femme de son meilleur ami, un troisième à évincer son collègue. Tous ont quelque chose dans la tête, c’est sûr, mais souvent quelque chose de laid, de nuisible, pour satisfaire leurs convoitises ou régler leurs comptes avec le voisin. A peine en verrez-vous un ou deux qui ont quelques communications avec le Ciel. Les autres sont plongés dans des préoccupations ordinaires ou criminelles. Moi, je le vois. Ce n’est pas difficile d’ailleurs, car tout se reflète : ce que l’on pense, ce que l’on désire, il n’y a rien de plus clair que ça. On s’imagine qu’on peut le cacher ; non, d’une façon ou d’une autre ça transpire… et surtout quand on veut le cacher !

COMMENT PENSER L’AVENIR :

La puissance de la pensée est réelle, pour le côté négatif comme pour le côté positif et il faut donc s’en servir pour le côté positif. Les Initiés qui ont observé tous ces faits y ont découvert des moyens extraordinaires pour améliorer leur existence, tandis que la plupart des humains ne s’arrêtent jamais sur les expériences de la vie quotidienne pour en tirer profit : ils vivent d’une façon inconsciente et toujours dans le domaine négatif, toujours le visage allongé, toujours occupés de ce qui ne va pas, de ce qui est terrible, catastrophique. Le malheur n’arrive pas, mais ils y pensent sans cesse, si bien qu’à la fin il arrive ; à force d’y penser ils ont réussi à l’attirer !

Tant que vous projetez l’imperfection d’hier sur les jours à venir, vous continuez à reproduire, à répéter le vieux passé, et votre avenir n’est rien d’autre que des bribes de passé que vous avez projetées en avant. C’est bien une projection dans le futur, mais une projection de tout ce qui est vicieux et vermoulu. Tandis que si vous projetez tout ce qui est beau, lumineux et parfait, vous vivez déjà le véritable avenir qui vous attend. Cet avenir est déjà une réalité puisque vous le vivez. Et sentir dans le présent des choses qui ne sont pas encore réalisées, c’est la preuve qu’elles sont déjà réelles sous une autre forme ; pas dans le plan physique, mais dans le plan de la pensée, ce qui est déjà formidable. Donc, voila ce qu’il faut apprendre à faire : exercez-vous dans ce sens et vous verrez, vous ne pourrez plus vivre la même vie que dans le passé, ce sera impossible.

LA POLLUTION PSYCHIQUE :

Maintenant, ce que vous devez aussi savoir, c’est que les pensées et les sentiments tellement malpropres que les humains passent leur temps à déverser autour d’eux font de l’atmosphère psychique de la terre un véritable marécage…/…
On se plaint des gaz d’échappement des voitures. Mais les humains aussi ne font rien d’autre que d’empoisonner l’atmosphère spirituelle par des gaz toxiques : leurs mauvaises pensées et leurs sentiments de haine, de jalousie, de colère, de sensualité. Tout ce qui moisit et pourrit dans l’homme comme pensées et sentiments impurs, produit des exhalaisons pestilentielles, asphyxiantes. ../…

Comment ne pas se rendre compte que la pollution n’existe pas seulement dans le plan physique ? Il y a des gens qui sans même vous toucher, par leurs seules émanations peuvent vous empoisonner. S’il y avait des laboratoires avec des appareils assez perfectionnés, on pourrait vérifier que certaines émanations fluidiques des humains sont capables d’asphyxier de petits animaux. Et on pourrait aussi faire la constatation inverse : combien les émanations d’un être spirituel sont bénéfiques pour toutes les créatures, même pour les pierres, pour les plantes, pour les animaux…/….

VIE ET CIRCULATION DES PENSEES :

A travers l’espace, jusque dans les régions les plus lointaines, chacun peut envoyer ses pensées comme des messagères, des créatures lumineuses qu’il charge d’aider les êtres, de les consoler, de les éclairer, de les guérir. Celui qui fait consciemment ce travail pénètre peu à peu les arcanes de la création divine…/…
Quand vous pensez à une personne, même si elle est au bout du monde, parmi les cinq milliards d’individus qui sont sur la terre, votre pensée ira exactement vers cette personne à laquelle vous pensez, et non vers une autre. C’est comme si votre pensée était aimantée pour pouvoir aller toucher précisément cette personne…/…

Si l’on se laisse aller à des pensées négatives, ténébreuses, destructrices, par la loi de l’affinité on déclenche dans la tête de milliers et de milliers de personnes des états correspondants. Même si on ne s’en rend pas compte, c’est ainsi. Et on est responsable… Et on sera puni parce qu’on n’a pas le droit d’influencer…/…
Toutes les pensées de même nature se rejoignent, se renforcent et s’amplifient. L’homme ne crée donc pas les pensées, il les attire seulement ou les repousse, car dans ce domaine également il y a des lois d’attraction et de répulsion. Si c’était lui qui pouvait les créer il devrait pouvoir aussi les détruire, or ce n’est pas le cas, vous en avez fait vous-même l’expérience. Combien de fois des pensées se jettent sur vous telles des guêpes ou des moustiques, impossible de vous en débarrasser ! Pourquoi ? Parce que vous avez créé les conditions pour les attirer : vous avez laissé traîner en vous des impuretés et cela attire des créatures qui aiment ces saletés. Purifiez-vous et vous verrez alors les pensées qui viendront ! …/…

Quand vous êtes plongés dans la joie, dans la dilatation, dans l’émerveillement, quand vous avez des pensées d’une grande élévation, d’une grande pureté, ces pensées sont des esprits très puissants qui viennent vous visiter, pour vous récompenser, vous aider à rester sur la bonne voie. Leur présence crée en vous des états magnifiques, puis ils s’en vont et vous perdez ces états…/…

Donc, autant que nous avons en nous des serviteurs, autant nous avons des possibilités de préparer des conditions pour que le Ciel vienne nous visiter et s’installer sous la forme de dons, de vertus, de pouvoirs. Et quand nous cessons d’être raisonnables, ces entités nous quittent parce qu’elles ne supportent pas de vivre dans des conditions pareilles : elles ne supportent pas la laideur, les odeurs nauséabondes, les fermentations, elles s’en vont. Si nous pouvions nous-mêmes créer nos pensées, nous devrions nous fabriquer de nouvelles facultés, ou retenir nos dons, ne pas les perdre. Or combien de gens ont perdu leur talent de chanteur, de peintre, de musicien, etc. ou leur don de guérisseur, de clairvoyant !.../…

COMMENT LA PENSEE SE REALISE DANS LA MATIERE :

Vous avez des idées, elles sont magnifiques, divines même, c’est entendu, mais avez-vous vraiment des résultats ? … Non ? Cela prouve que vous devez encore travailler pour faire descendre ces idées jusque dans le plan physique. Eh oui, voila la question, il faut il faut les faire descendre. Vous dites : « J’ai des idées ». Bravo, c’est très bien, mais ces idées vous laisseront mourir de faim et de soif si vous ne savez pas comment les concrétiser par des actes. Il ne suffit pas d’avoir des idées. Beaucoup de gens en ont, mais ils vivent de telle sorte qu’il n’existe jamais de communication entre ces idées et leurs actes. Il faut un intermédiaire, un pont ; et cet intermédiaire est le sentiment. A travers le sentiment, les idées prennent chair et os et viennent toucher la matière…/…

Au sommet il y a l’esprit qui influence la pensée. La pensée est plus matérielle que l’esprit et elle est toujours liée au sentiment. Si vous pensez, par exemple, qu’un ami devient vraiment nuisible et dangereux pour vous, vos sentiments changent, vous cessez de l’aimer. Inversement, si vous découvrez qu’un être pour qui vous n’éprouviez rien peut être bénéfique pour vous, que c’est la Providence qui vous l’a fait rencontrer pour votre bien, vous commencez à l’aimer. Le sentiment varie d’après la nature des pensées, combien de fois on l’a constaté !.../…

Plus l’homme se matérialise, plus il reçoit les communications des mondes inférieurs ; plus il s’affine et se spiritualise, plus sa vie devient intense et plus il capte les ondes du Ciel. Cela dépend de lui, car intérieurement, il possède toutes les possibilités…/…
Si vous sentez s’éveiller des pensées et des sentiments qui vous alourdissent, vous tourmentent, au lieu de vous laisser entraîner, essayez de les neutraliser. Les êtres qui se laissent subjuguer par la matière perdent leur lumière, leur liberté et leur beauté ; tandis que ceux qui arrivent à se dégager d’elle pour donner la première place à l’activité de l’esprit deviennent libres, lumineux et forts…/…

QUELQUES LOIS DE L’ACTIVITE SPIRITUELLE :

Ce qui compte pour le Ciel, ce ne sont pas les succès que vous remportez mais les efforts que vous faites, car seuls les efforts vous maintiennent sur le bon chemin, alors que les succès vous poussent souvent à relâcher votre vigilance. Même si vous n’avez pas réussi, si vous n’avez obtenu aucun résultat, cela ne fait rien : au moins vous avez travaillé…/…
Il vous appartient seulement de travailler en laissant le Ciel déterminer quand, où et de quelle façon vos efforts seront récompensés.
D’ailleurs ce sont les efforts qui portent en eux-mêmes leur récompense. Après chaque effort, après chaque exercice de la pensée, la vie prend une autre couleur et un autre goût…/…

D’ailleurs, d’une façon générale, il ne faut jamais s’engager dans une activité spirituelle en étant trop sûr de soi, car, par cette assurance, on provoque d’autres forces qui s’opposent à la réalisation. Vous avez dû le remarquer. Vous vous engagez à faire telle chose, tel jour, et le moment venu vous n’en avez plus du tout envie. Pourtant à l’instant où vous vous étiez engagé, vous étiez sincère, vous étiez décidé à tenir votre résolution. Donc, désormais, ne promettez pas trop fort, n’annoncez pas vos projets à tout le monde, gardez vos souhaits et vos désirs pour vous-même, à ce moment-là il y aura moins d’obstacles pour se dresser contre leur réalisation. Voilà une question très importante à connaître…/…
Et même quand vous remportez une victoire, ne vous endormez pas, soyez encore plus vigilant parce que l’autre côté peut vous attaquer, et si vous vous laissez surprendre, vous pouvez perdre tous les avantages que vous avez acquis. Ce sont des lois ; comme tout est lié, un mouvement produit dans une région déclenche un autre mouvement dans la région opposée…/…

LES ARMES DE LA PENSEE :

Il existe toutes sortes d’exercices à faire avec la pensée. Vous avez par exemple une difficulté : au lieu de vous laisser écraser par elle, prenez-là, placez-là à côté de tout ce que vous possédez déjà, de toutes vos richesses, vos possibilités et commencez à les comparer. Vous verrez, la difficulté ne pourra pas résister, elle disparaîtra devant la grandeur, l’immensité de ce que vous avez acquis. Oui, apprenez à placer vos chagrins et vos tristesses en face de votre richesse, de votre avenir, de votre idéal... et vous verrez qu’il n’en restera plus une trace…

Dès que vous sentez venir des courants nocifs au-dedans de vous, des besoins primitifs, grossiers, sensuels, au lieu de vous laisser toujours emporté par ces courants-là et de ne rien faire parce que vous croyez qu’on ne peut rien faire, eh non, il faut réagir. Quand on arrive à améliorer son état intérieur, c’est le monde entier qui est transformé, parce qu’on le voit à travers d’autres « lunettes ».

LA QUETE DU SOMMET :

Maintenant je vous révélerai une des vérités les plus essentielles à connaître ; tous les Maîtres l’ont enseignée et la Science initiatique la souligne : c’est que chacun ira vivre un jour dans la région où il a dirigé ses pensées. Donc, quand vous partirez de ce monde, vous irez rejoindre la région de vos pensées. Si ces pensées étaient élevées, vous irez dans la région la plus sublime, et inversement, si vos pensées étaient dirigées vers l’Enfer, vous irez rejoindre l’Enfer. Voilà la plus grande vérité ! Donc, si vous ne demandez que l’intelligence, ou l’amour ou la beauté, soyez absolument sûrs qu’aucune force de la nature ne pourra jamais vous empêcher d’habiter cette région de prédilection, la région où étaient vos pensées et vos désirs.

LE SECRET :

" The Secret ", film documentaire tiré du livre de Rhonda BYRNE, illustre parfaitement le fonctionnement de la pensée positive.

"Ce secret c'est la Loi de l'Attraction. Quoi qu'il se passe dans votre vie c'est vous qui attirez tout ce qui arrive. Et vous l'attirez par la seule force des images mentales que vous créez dans votre esprit. Tout ce à quoi vous pensez est attiré vers vous. Les pensées deviennent des faits..." Visionner le film.